Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Des officiers supérieurs du DRS mis à la retraite (source LeMatinDZ)

Publié par The Algerian Speaker sur 14 Janvier 2014, 21:25pm

Catégories : #EJDID

La commission spéciale de sécurité a décidé dès sa première réunion tenue aujourd'hui, selon une information de notre confrère TSA, la mise à la retraite de généraux du Département du renseignement et sécurité ayant marqué la dernière décennie.

Gaïd Salah, à la tête de la commission spéciale de sécurité.
       Gaïd Salah, à la tête de la commission spéciale de sécurité.

Première mesure radicale. Cette commission mise en place par le président Bouteflika en décembre dernier et dirigée par le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, 74 ans, a donc décidé la mise à la retraite d'un certain nombre d'officiers supérieurs du DRS.

Le général Djebbar, ancien patron de la Direction centrale de la sécurité de l’armée (DCSA) et proche de Toufik Mediene, le général Hassen, le colonel Fawzi (celui qui faisait la pluie et le beau temps dans la presse, limogé la fin de l'été dernier) figurent sur la liste des nouveaux retraités, annonce TSA. Un premier changement majeur a été opéré par le président au sein des structures des renseignements algériens, quelques jours après son retour de France à la mi-juillet dernier. Placée d'abord sous le commandement direct de Gaïd Salah, un fidèle de Bouteflika, la DCSA est dirigée depuis quelques mois par le général major Lakhdar. Malgré toutes les réorganisations et autres mises à la retraite, il reste cela dit, un général jusqu'à présent intouchable : le général Toufik qui dirige le DRS depuis 24 ans.

Dans une république normalement constituée, il aurait été normal que ce genre de mesures soient prises. Mais dans un pays comme l'Algérie, la décision de mise à la retraite est synonyme de mise à l'écart. surtout quand elle est prise par un militaire dont l'âge dépasse de loin les concernés.

Alors à quoi riment ces changements au pas de charge à seulement trois mois d'une échéance aussi importante que la présidentielle ? Il est cependant manifeste qu'on assiste à une recomposition inédite à l'étage supérieur du pouvoir. Même malade et théoriquement en fin de règne, ce président, qui portant avait été ramené par les généraux en 1999, entend marquer son autorité sur les militaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents